POMPE A CHALEUR AVEC CIRCUIT PLANCHER

Installation PAC

Installation PAC

 

POMPE A CHALEUR AVEC CIRCUIT PLANCHER CHAUFFANT ET CIRCUIT RADIATEURS

Pompe à chaleur

Pompe à chaleur

 

 

Les éléments naturels (air, sol, eau) sont sources de chaleur gratuite, inépuisable et propre. Sur le principe de l’aérothermie qui permet de puiser les calories dans l’air extérieur, les nouvelles pompes à chaleur de haute performance assurent le chauffage complet de votre habitation en réalisant un maximum d’économies.La pompe à chaleur s’installe à l’extérieur de la maison.  Elle peut alimenter un plancher chauffant ou des radiateurs basse température.  Elle peut être associée en relève de chaudière.
La pompe à chaleur est un appareil thermodynamique qui prélève, à faible température, des calories dans le milieu ambiant (eau de nappe, air, sol, etc.) afin de le restituer dans le local à chauffer, grâce à un fluide calo-porteur (air ou eau). Elle utilise pour cela la propriété de changement d’état d’un fluide. Le fluide frigorigène qui sert à récupérer la chaleur du milieu extérieur pour la transférer au réseau de chauffage est d’abord transformé en vapeur (dans l’évaporateur), puis un compresseur le transporte à haute température et haute pression vers un condenseur qui transmet son énergie dans l’eau de l’installation de chauffage. Un détendeur réduit alors la pression du fluide qui redevient liquide. Et le cycle recommence.
Une conception intelligente :Cette pompe à chaleur haute température est un modèle air/eau, capable de produire de l’eau chaude à 70°C jusqu’à -15°C extérieur pour le chauffage de l’habitat. Elle permet également la production d’eau chaude sanitaire.                                                                                 La technologie la plus aboutie :Dans le domaine de la haute température avec le système bi-étagé appliqué à ce modèle. Un premier étage au R410A (type de gaz frigorifique) fonctionne seul quand les températures extérieures sont clémentes. Un étage « booster » au R134a (type de gaz frigorifique) complète la puissance et relève la température pour les périodes les plus froides de l’hiver. Ainsi, vous obtenez une température de sortie d’eau jusqu’à 70°C, même lorsqu’il fait -15°C dehors. Le « booster »ne se déclenche qu’en cas de besoin, ce qui permet de réaliser de réelles économies pour un maximum de confort. Un principe de conception globale qui respecte les limites de fonctionnement liées aux compresseurs et à leurs fluides, et accroit ainsi la durée de vie du produit.

Performante et silencieuse : La technologie utilisée dans la conception de la pompe à chaleur haute température permet de profiter des performances exceptionnelles quand la température extérieure est supérieure à +5°C. Dans ces conditions, elle vous offre l’un des meilleurs COP (coefficient de performance) de sa catégorie. En effet, pour 1kW d’électricité  consommée, le système produit jusqu’à 4kW de chaleur.  Dans les conditions hivernales basses et extra-basses (de +5°C 0 -15°C extérieur), ce produit offre une puissance calorifique constante pour une température de sortie d’eau pouvant aller jusqu’à +70°C sans utilisation d’appoints électriques complémentaires. Le module hydraulique bénéficie d’une isolation acoustique renforcée, ce qui la rend silencieuse.

 

Les différents types de pompe à chaleur :
Pompe à chaleur sur air :
Elle permet d’exploiter presque toutes les situations climatiques en récupérant les calories de l’air. Elle les transfère à plus haute température pour chauffer une habitation. Dans les régions froides, elle devra être équipée d’une résistance électrique d’appoint permettant un fonctionnement même lorsque la température extérieure est très basse.
Pompe à chaleur sur eau (géothermie) :
Les calories proviennent de la nappe phréatique ou de surface (lac, rivière, etc.). Dans le cas d’un captage sur nappe phréatique, il est nécessaire de s’assurer que   le débit sera suffisamment important en toutes circonstances et à une température relativement constante.
Pompe à chaleur sur sol (géothermie) :
Elle  récupère  les  calories  du  sol  au  moyen  d’un  réseau  de  capteurs  enterrés  dans  le  jardin ou en forage vertical.  Le  réseau  est  enterré  et  irrigué  par  un « fluide » (eau + antigel ou fluide    frigorigène).